Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

Monumen

Sionne (Vosges)

Détails:

favoriteLoadingAjouter à ma sélection
Sionne  (Vosges)
Fiche édité par : le 30 décembre 2017

Sources, bibliographie,

> Histoire des frères Michel (Fontes 107 - ASPM édition - décembre 2017) > Koichi Horikoshi : L’industrie du fer en Lorraine (XII-XVIIe s.) D. Guéniot Ed. > LEPAGE H, le département des Vosges

Description:

88 – Sionne  – Vosges 

“On dit qu’en 1605, les Bénédictins de Saint-Mansuy de Toul accensèrent à Jean Coppin, alors maître de forges de l’abbaye de Mureau, un étang et un moulin à l’emplacement de la forge du XIXe siècle. Ce n’est qu’un témoignage indirect sur l’origine de la forge du lieu. Il est probale que ce Jean Coppin en était le fondateur, non pas cependant avec Saint-Mansuy, mais avec Henri des Salles.”

Le bassin de la Meuse
“Comme nous l’avons constaté plus haut, pendant dix ans dès 1611, Henri des Salles, seigneur de Coussey et châtelain de Rorthey, juste à côté de Sionne, paya dix francs la concession minière à Liffol-le-Grand pour sa forge de Sionne. Par conséquent, l’établissement est né de l’association d’Henri des Salles et de Jean Coppin avant 1611. Nous ignorons quelle relation Henri pouvait avoir avec l’abbaye Saint-Mansuy.
Dans le compte des sénéchaussées de La Mothe-Bourmont de 1623, on parle des « forges et fourneaux de Syonne qu’apartienent à Monsieur de Couxey [= Coussey] ». Pourtant dans la déclaration des revenus du prieuré de Saint-Jacques-au-Mont, dépendance de Saint-Mansuy à Sionne en 1634, le prieur se plaint de ne pouvoir tirer aucun profit de la forge. Quoi qu’il en soit, dans la seconde moitié du XVIIe siècle, la famille des Salles possédera cet établissement. ■”

Source : Koichi Horikoshi : L’industrie du fer en Lorraine (XII-XVIIe s.) D. Guéniot Ed.


D’après LEPAGE H, le département des Vosges, p. 997. (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sionne_(Vosges)

Début XIXe siècle on comptait ” dans l’arrondissement de Neufchâteau, la forge de Bazoilles, celles du Châtelet, de Barville, de Sionne, de Fruze, et de Vrécourt.”

Date de la fondation : ? – Noms des propriétaires : Bourgeois et Cie.

Quantité, nature et origine des matières premières employées : 2 010 000e de minerai de fer de Liffol-le-Grand, Poisson, et Joinville (Haute-Marne), charbon de bois et castine provenant de l’arrondissement de Neufchâteau.

Valeur totale des matières premières employées : 77 400 Fr

Quantités nature et débouchés des matières fabriquées : 450 000 kilos de fonte en saumon pour la forge de Sionne

Valeur totale des matières fabriquées : 72 000 Fr

Nombre d’ouvriers : 5 – Salaires moyens : 1,25 – Moteurs, machines et appareils : une roue hydraulique.


Téléchargez les pages extraites du Fontes HS 13 consacré à la famille Michel   : Sionne Fontes HS13 Michel 15

Voir également sur les forges :

> http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=IA88000311
> http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mersri_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=IA88000312


      

710 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Listing ID: N/A

Ces fiches peuvent aussi vous intéresser :


Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

Monumen

 

Terres de Fer

Vrécourt (Vosges)

88 – Vrécourt  – Vosges  Tout au long de la la vallée du Mouzon, les forges ont été nombreuses : l’eau venant apporter la force […]

30 décembre 2017

421 vues au total, 1 vues aujourd'hui

 

 

Terres de Fer

Brocas (Landes)

Commune des Landes : Brocas a vu sa population sensiblement augmenter au XIXe siècle à la suite de la fondation, par la famille Larreillet, des premières […]

12 octobre 2017

306 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

 

Terres de Fer

Fundicion Averly – Fonderie Averly – Zaragoza – Saragoss...

Averly fue el taller más grande de Aragón en fundición industrial y artística en hierro fundido y bronce. Suministró maquinaria para la industria, la agricultura, […]

29 décembre 2017

411 vues au total, 1 vues aujourd'hui