Bienvenue, visiteur ! [ S'enregistrer | Connexion

 

Malicet & Blin

Fiche édité par : le 23 juin 2020

Source(s)

Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire... [En ligne]. (Paris), édition du 1er octobre 1890 [Consulté le 16 avril 2020]. p. 1258. Accès Internet :  : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k55923789/f2  ; Source : Wikipédia (en) [Ressource électronique]. Malicet et Blin. [Consulté le 16 avril 2020]. Accès Internet :  : https://en.m.wikipedia.org/wiki/Malicet_et_Blin  ; FURIO, Antoine. KATZ, Cécile. Usine Malicet et Blin, puis SKF…. [En ligne]. Atlas de l’architecture et du patrimoine. 2003. [Consulté le 16 avril 2020]. Accès Internet :  : https://patrimoine.seinesaintdenis.fr/Usine-Malicet-et-Blin-puis-SKF-actuellement-lycee-professionnel-Jean-Pierre

Description:

La société en nom collectif Malicet & Blin fut fondée en septembre 1890 au 13 rue des Quatre-Chemins à Aubervilliers par Paul Malicet et Eugène Blin. Les usines s’installèrent sur deux sites en 1905 et 1911 (avenue Henri Barbusse et rue Trevet). L’entreprise fabriquait des vélos et avait, en 1897, élargi leur gamme pour inclure des accessoires et des composants automobiles tels que châssis et appareils à gouverner, où ils sont devenus l’un des leaders en France. En 1893, Malicet & Blin déposa une demande de brevet sous le numéro 230674 pour une bague de roulement à billes captive pour engrenages de vélo, commercialisée sous le nom de Régina, ce qui conduisit l’entreprise à devenir un fournisseur spécialisé pour d’autres fabricants. Elle obtint une médaille d’argent à l’Exposition cycliste de Paris en septembre 1900. En 1903, la société produisit des voitures complètes qui étaient badgées Malicet & Blin, mais la production était limitée. L’entreprise a continué jusqu’en 1925, fournissant des composants à d’autres constructeurs automobiles sous le nom de MAB. Ils ont produit des voitures complètes et incomplètes pour le marché britannique, vendue sous la marque Marlborough. En 1914 Eugène Blin s’engagea dans la construction de moteurs d’avion, avec Pierre Clerget, au sein même des bâtiments de l’entreprise Malicet & Blin. L’usine employait 590 ouvriers en 1914 et fabriquait des ogives d’obus durant la Première Guerre mondiale. Au lendemain de la guerre, elle comptait 620 salariés et en eut jusqu’à 800. En octobre 1923 elle perdit un de ses fondateurs, Paul Malicet. Le 19 mai 1944 les résistants sabotèrent l’usine de roulements à billes. Devenue la propriété de SKF, la marque disparut en 1967.

143 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Listing ID: N/A

Dans la même catégorie :

Retour à la catégorie

no-image

 

 

Constructeurs

Delbove

En 1953, la société des Ets A. Delbove était sise 89 rue Belin à Argenteuil. Elle commercialisait notamment affuteuses universelles, tarauds, fraises, alésoirs et scies […]

23 juin 2020

123 vues au total, 0 vues aujourd'hui

no-image

 

 

Constructeurs

G. Peter

Ateliers de constructions mécaniques fondés en avril 1939 sous la raison sociale G. Peter et Fils S.A, sis 16-18 avenue Augustin-Dumont à Malakoff, jusqu’à la […]

23 juin 2020

130 vues au total, 0 vues aujourd'hui

 

 

Constructeurs

L. Paupier

Ateliers de constructions d’instruments de pesage (balances et bascules, pèses sacs), d’emballage (ensacheuses) et de matériel de petit chemin de fer, fondés en 1860 par […]

23 juin 2020

127 vues au total, 1 vues aujourd'hui